Le Petit Prince – voyage vers les étoiles

Le Petit Prince - voyage vers les étoiles

En voilà une aventure prometteuse… Un jeu sur la franchise du petit prince c’est alléchant. Si en plus c’est Bruno Cathala et son compère Antoine Bauza qui s’y collent, alors là je fonce ! Le jeu est inspiré du film d’animation de 2015 dans lequel une petite fille rencontre un vieil homme passionné d’avions qui lui raconte son histoire au cours de laquelle il a rencontré le Petit Prince.

Dans le sillage de la petite fille partez à la rencontre du petit prince à bord de votre bi-plan.

Une belle balade à travers les nuages

Balade et pas course et c’est bien là que ce jeu sort du lot. Forcément le but est de gagner en ramassant le plus d’étoiles mais ici la victoire est décorrélée de l’ordre d’arrivée. On peut même gagner sans arriver jusqu’à la planète finale !

le plateau du jeu Petit Prince
Le plateau

Donc on est vraiment dans un jeu de placement et dans une optimisation de nos haltes sur les nuages.

A la quête des étoiles

Le but du jeu est d’être l’aventurier ayant récolté le plus d’étoiles au cours de son voyage.

La piste est constituée de 27 cases nuage. Pour avancer, le joueur actif joue une de ses cartes (chacun a 8 cartes identiques en main avec des valeurs allant de 1 à 5) et avance d’un nombre de nuages inférieur ou égal à la valeur de sa carte.

Il applique ensuite l’effet de sa case d’arrivée :

  • une case nuage simple : il profite du paysage…
  • une case nuage avec un télescope : il retourne un jeton télescope et applique son effet. Il peut perdre, gagner ou voler des étoiles. Question de chance …
  • une case nuage avec une colombe : on sollicite l’aide du grand-père et on tire une carte du paquet grand-père qui propose des déplacements plus importants.
Les nuages, clef du succès

Le parcours est coupé par 3 lignes histoire dans lesquelles figurent six tuiles retraçant l’aventure du Petit Prince avec des étoiles (de 2 à 5). Cette ligne histoire n’est pas une case, on ne s’y arrête pas mais lorsqu’on en franchit une on peut choisir une de ces tuiles et la poser devant nous pour récupérer les étoiles.

Qui va piano va sano? Pas sûr…

Il n’y a pas de tours de jeu mais le joueur actif est toujours le dernier joueur sur la piste. Donc si on choisit de faire un gros déplacement de 7 cases par exemple (grâce à l’aide d’une carte 7 grand-père) et bien il est possible de ne pas jouer pendant deux ou trois tours si les autres joueurs ne placent que des cartes 1 ou 2.

Il va donc y avoir de vrais choix dans la gestion des déplacements. Dois-je prendre le large ou avancer à petits pas ?

Attention à ne pas trop lambiner non plus car les 8 cartes en main ne suffisent pas à rejoindre la planète du Petit Prince… il faudra donc compter sur l’aide du grand-père et donc s’imposer de prendre régulièrement des nuages colombe.

J’étais là le premier ?

Et si tout le monde a la même idée au même moment et bien ça fait un embouteillage. On peut se poser sur une case occupée mais en revanche on ne profite plus du bonus du nuage. Adieu colombe … en revanche on pique une carte au joueur présent avant et on lui donne une de nos cartes en échange. Petite compensation.

Un final de toute beauté

La fin du parcours se fait sur la planète du Petit Prince qui sait être généreux en plus d’être amateur de dessin. En effet le premier à le rejoindre remporte un avion en papier marqué de 6 étoiles. Le deuxième un avion à 4, puis à 3, 2 et une étoile pour le cinquième joueur.

Le fait de ne pas finir le parcours est donc un handicap difficilement surmontable pour espérer gagner. Mais arriver dernier sur la planète c’est aussi se priver d’étoiles faciles …. Un vrai dilemme tout ça !

Allez vole !! Direction la planète B612

Un jeu qui incite au rêve

Les illustrations magnifiques et le superbe matériel présent dans la boite font honneur au Petit Prince. Le thème est ici très bien rendu avec un jeu léger, beau et intelligent. On prend plaisir à faire évoluer son avion sur cette piste sans chercher à faire des crasses aux autres joueurs.

L’accessibilité dès 6 ans mentionnée sur la boite n’est pas volée. Les règles sont en effet assez simples et facilement assimilables à 6 ans. On a fait le test et la partie est passée comme un avion en papier. Qui plus est avec des enfants qui n’avaient pas vu le film d’animation.

Les ludonautes et Monsieur Cathala ont aussi publié un autre jeu sur ce thème : Le Petit Prince fabrique-moi une planète. On ne l’a pas essayé encore mais il est dans notre viseur …

AgeA partir de 6 ans
Joueursde 2 à 6
Durée(s)20′
Auteur(s)Bruno Cathala, Antoine Bauza
IllustrateurMaëva da Silva, Ian Parovel, Christine Deschamps

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *