Papillon

Papillon, laissez entrer la nature!

Dans papillon vous allez devoir constituer de beaux jardins et y déposer des papillons qui iront se poser ensuite sur des plantes fleuries. Tout ça en étant plus malin que les autres jardiniers bien sûr!

Vous aurez un plateau central sur lequel vous allez déposer au hasard des tuiles jardins sur les emplacements prévus ainsi qu’une tuile nain de jardin qui marque l’avancée des tours.

Les tours de jeu sont trés simples.

  1. La mise pour déterminer son rang

Chacun va miser un certains nombres de vers de terre et se positionner sur une échelle. Celui qui aura misé le plus sera le premier joueur et ainsi de suite.

  1. La récolte

Ensuite chaque joueur dans l’ordre précédemment établi va prendre une rangée de tuiles ou une colonne de tuiles. Il n’y a pas le même nombre de tuiles dans chaque rangée alors forcément le premier joueur est avantagé…

  1. La plantation

Chacun a pris ses tuiles et les place ensuite sur son jardin personnel. Il faut absolument respecter les règles de pose qui consistent à ne jamais couper brutalement un bosquet. On dépose un de nos papillons sur chaque bosquet clos.

  1. La pollinisation

Nos papillons déposés s’en vont se poser sur les fleurs en 3D correspondantes.

On fait ça 8 tours durant et on fait les comptes! (on reviendra plus bas sur le scoring)

Un plateau de toute beauté !

Papillon propose une mécanique somme toute classique portée par un matériel exceptionnel

Une mécanique de pose de tuiles

La mécanique n’a rien de vraiment novateur mais compile plusieurs points intéressants.

Il s’agit d’un jeu de pose de tuiles qui doivent correspondre entre elles. On connait ce système si on a pratiqué Carcassonne par exemple, la guerre des moutons ou autres.

Dans les jeux précédemment cités de pose de tuiles, on était sur un système compétitif dans lequel chaque joueur essayait de ravir la cité en premier, de fermer l’enclos en premier, etc. Papillon ne propose pas de plateau commun mais chacun va construire son propre jardin. Évidemment la première conséquence en terme de mécanique c’est un manque d’interactions directes. Ici la seule zone d’interaction, ce sont les tuiles que l’on peut essayer de prendre en premier. Pour cela on va miser des vers de terre pour espérer être premier joueur. Maintenant l’intérêt est limité de vouloir bloquer les autres. Le but reste quand même de construire son jardin, donc là encore, les interactions sont limitées puisque la mise pour devenir premier joueur prend son importance lorsqu’une tuile nous intéresse tout particulièrement, c’est tout.

Une interaction indirecte

Peu d’interactions alors? Oui. Mais Papillon introduit un autre élément qui va donner ce petit peps qui aurait manqué. En introduisant une course aux papillons dans les arbres, chaque joueur regarde où en sont ses adversaires, et oriente ses choix en fonction de sa position sur les arbres. Bingo! D’un jeu individualiste, Papillon devient alors le jeu de course et de concurrence que l’on attendait. En effet, lorsqu’un joueur clôture un bosquet de couleurs dans son jardin, il peut poser un de ses papillons sur un des deux arbres de cette couleur. Le système de scoring prévoit que celui qui a le plus de papillons sur un arbre marque X points, le deuxième Y et le troisième Z. Il va donc y avoir une vraie course à la majorité.

Je suis second sur les arbres bleus et rouges :

Je peux prendre une tuile pour clôturer mes bosquets jaunes ou mon bosquet bleu…..

Ok je dois prendre cette rangée de tuiles pour clôturer mon bosquet bleu et poser un papillon pour égaliser.

Mince il ‘y a que cette rangée qui me propose cette tuile…. je vais donc miser 5 vers de terre pour m’assurer une première place.

C’est tout?

Non le scoring est plus complet et met en exergue d’autres moyens pour développer du point, je m’explique après.

Un jardin soigné. On y observe des bosquets clos et des jardins clos avec beaucoup de papillons…

Un scoring complet qui ouvre plusieurs stratégies complémentaires

Dis mois comment je peux marquer des points et je choisirai ma stratégie de jeu.

Papillon propose de scorer de différentes façons:

  • Le nombre de papillons dessinés sur les jardins clos rapportent un point
  • Les papillons positionnés sur les arbres rapportent des points en fonction de leur majorité
  • Les vers de terre restants rapportent un point
  • Les deux plus grands bosquets rapportent 2 points par tuiles. Un bosquet constitué de 4 tuiles rapporte donc 8 points. On voit ici qu’on va s’orienter vers une multiplicité de petit bosquets de deux tuiles pour positionner au plus vite tous ses papillons et obtenir la majorité sur les arbres ou peut être essayer d’avoir un trés grand bosquet pour scorer un max (parallèle avec les villes dans Carcassone).
Une multitude de papillons sur ce bosquet

Un matériel superbe mais un peu fragile peut être

Le matériel est magnifique. C’est d’ailleurs ce qui saute aux yeux quand le jeu est déployé. De magnifiques arbres 3D en carton coloré, des papillons qui viennent s’y nicher gentiment. C’est vrai que visuellement c’est une sacré surprise.

Le seul bémol que je pourrai mettre ici serait sur la fragilité du matériel. Les papillons sont en carton assez fin et collés sur des pinces à linge. Le tout tient relativement bien, mais pour combien de temps? A l’ouverture de la boîte 6 étaient décollés. Sur le nombre c’est pas grand chose mais je m’interroge sur sa capacité à durer et à endurer de nombreuses manipulations. A ce titre, je vous conseille de le stocker “à plat” et pas sur la tranche pour éviter trop de chocs.

Les papillons bonus

Notre avis final

Papillon est un trés bon jeu qui impressionne par son matériel. Doté d’une mécanique classique, il reste trés agréable à jouer. Prévoyez quand même un peu de temps lors de la première partie pour tout monter. Il n’apporte donc rien de novateur mais propose une belle expérience colorée.

14 ans et plus? Laissez moi voir ce que j’ai dans ma ludothèque pour cet âge…. Terraforming Mars, Scythe,….. Non, Papillon est quand même beaucoup plus simple. j’ai fait une partie avec mon fils de 9 ans qui a bien compris la nécessité de payer pour choisir sa rangée de tuiles, de finir ses bosquets pour poser des papillons, de ne pas négliger les jardins clos, d’avoir une majorité sur certains arbres. Ca à l’air complexe dit comme ça mais vraiment en accompagnant des enfants, ils peuvent y jouer sans aucun soucis en autonome à 10 ans.

Ne vous laissez donc pas impressionner par la taille de la boîte ou l’âge mentionné, papillon est un jeu qui peut se jouer en famille (du moment qu’on fait attention aux papillons).

Nb joueurs2 à 4
Age14 ans et +
Durée30 minutes à 1 heure
Auteur(s)J.B. Howell
IllustrateurWhitney Rader
ÉditeurKolossal Games
DistributeurMatagot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.