Piratatak

piratatak

A l’abordage moussaillons 

Ce jeu est vraiment TOP. Pourquoi? Et bien parce que le thème est sympa et surtout parce que le jeu de pirates PIRATATAK fait partie de ces jeux qui sont un terrain d’apprentissage à la tactique ludique. Faut pas pousser me direz vous, mais quand même, j’insiste.
Certes, il ne prépare au gros jeux mais il propose d’acquérir des réflexes intéressants. Je m’explique:
Le but du jeu est de construire son bateau de pirate en premier. Ce bateau est constitué de 6 pièces façon puzzle que l’on va devoir piocher dans la pioche centrale du jeu. Tout se passe ici, les joueurs n ‘ont aucune carte en main. On est donc dans du « stop ou encore » pur jus.
  • Soit on pioche une pièce d’or : on la garde posée face visible devant soit et on peut choisir de continuer à piocher
  • Soit on pioche un bateau et : si aucun joueur n’a commencé ce bateau il devient notre! Soit on a déjà commencé à en construire un ou un autre joueur construit celui-ci, alors il va dans notre resserve face visible aussi. Le joueur peut choisir de continuer à piocher.
  • Soit on pioche un pirate et là c’est la cata : on doit défausser 3 cartes (des cartes bateaux en réserve, des pièces ou même notre propre bateau!). le tour du joueur s’arrête ici.
  • Soit on pioche un canon et on peut choisir de continuer. Le canon servira en cas de rencontre avec un pirate : au lieu de défausser 3 cartes, on peut défausser le canon.
  • Soit on décide au début de son tour de na pas piocher et d’utiliser 3 pièces d’or pour acheter une pièce de la réserve d’un autre joueur (qu’il ne peut pas refuser de vendre)
Quand la pioche est épuisée, on mélange la défausse et s’est reparti !
bateau construit dans PIRATATAK
Il est beau mon bateau !

Elle est où la tactique à acquérir ?

Et bien au début les enfants vont défausser des pièces d’or ou utiliser leur canon alors qu’en fait défausser le bateau qu’un autre construit peut être plus intéressant (cela rend sa victoire impossible avant que la pioche n’est été épuisée).
C’est surtout vrai quand on s’approche de la fin de partie. Si son adversaire a presque rempli son bateau et qu’on a une carte dans notre réserve qui l’intéresse : on a tout intérêt a piocher jusqu’à rencontrer un pirate ! (Si on possède au moins 3  cartes à sacrifier ou un canon bien sûr).

Au bilan

Un très bon petit jeu jouable dès 5 ans sans problèmes. Le fait que les cartes soient posées faces visibles aide à accompagner un jeune dans ces choix.

Ce qu’on a aimé

  • Le thème pirate bien rendu
  • Le format idéal pour l’emmener partout
  • Le système du « stop ou encore »

Ce qu’on pourrait moins aimé

  • Le hasard of course… celui qui a mélangé le paquet se fait souvent pourrir. (Mais le hasard est incontrôlable et des séries en or peuvent arriver)

 

Au fait, il existe une version adaptée aux filles de ce jeu. il s’agit de DIAMONIAK.

4 Replies to “Piratatak

  1. Slt, super ton blog je trouve. J ai un jeu que je verai tres bien dans ce blog si je peu me permet c est « piou piou » dans la game de djeco et franchement il est hyper ludique et son systeme de jeu permet de ce faire des petits vacherie entre amies. Fin a découvrir si ce n est pas encore fait.

    1. Super, merci pour cette proposition. Il faut que je vérifie s’il me reste de la place dans ma hotte de Noël…
      N’hésites pas à t’abonner à la page facebook !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.